La demande des bijoux en or a progressé au premier trimestre 2014

17 juillet 2014 Aucun Commentaire »
La demande des bijoux en or a progressé au premier trimestre 2014

Au cours du premier trimestre, les affaires marchaient bon train chez les bijoutiers. La demande de bijoux en or a progressé de 3%, apparemment liée à la baisse des cours. Depuis 2005, c’est le volume plus important de demande enregistrée, soit, 570.7 tonnes. La majeure partie de cette demande représente les consommateurs Chinois puis, s’en suivent les autres pays.

Une augmentation modérée

vendre-bijoux-or

La forte demande Asiatique s’explique par le fait que ce trimestre coïncide avec le Nouvel An Chinois. Or, ces festivités ne se limitent pas dans le territoire Chinois, elles se sont répandues dans toute la région de l’Asie du Sud-est. Par conséquent, le secteur de la bijouterie y voient également son compte au Viêtnam avec une croissance de 3% et de 9% pour l’Indonésie.

Pour la demande de bijoux en or aux Emirats Arabe Unis, c’est une explosion avec 22.1 tonnes. Les bijoux à carat élevé étaient particulièrement privilégiés en Egypte, car la demande a été renforcée de 6% malgré le climat politique tendu. Plus que le taux de croissance enregistré aux Etats-Unis, occasionné par l’amélioration des conditions économiques d’où, la baisse du prix du métal jaune.

Inde et Turquie ne figurent pas dans la liste

parure-bijoux-mariage-indien-en-plaque-or

En outre, certains pays comme l’Inde et la Turquie n’ont pas connu le même succès. Suite aux fameuses restrictions sur les importations, le pays Indien a vu diminuer sa demande de bijoux en or de 9%, équivaut à 145.6 tonnes, alors qu’il était l’ancien leader de la consommation d’or. Pour cause, le gouvernement indien envisage de supprimer ces restrictions douanières.

La baisse la plus considérable est celle de la Turquie due à la faiblesse de sa monnaie, soit 12%. En gros, l’investissement en or a légèrement baissé de 2% par rapport à l’année dernière quant au premier trimestre. Soit, une quantité de 282.3 tonnes d’or en moins incluant la demande de lingots et de pièces d’or. Ces tendances haussières sont plutôt bon signe pour ce secteur.

Poster un commentaire