De l’or tunisien passe librement par les douanes françaises

19 mars 2013 Aucun Commentaire »
De l’or tunisien passe librement par les douanes françaises

Vue l’évolution et l’accélération de la situation actuelle, les transactions et la circulation des produits d’une frontière à l’autre ne sont plus contrôlées comme il le faut. En d’autres termes, le sujet ici c’est l’insertion illégale et clandestine de l’or par des passeurs tunisiens en France.

En effet, 1 800 lingots d’or venant de la Tunisie ont été ramenés en France en avril 2012. Soit une somme de 72 millions d’euros est entrée illégalement dans les douanes françaises. En connaissance de cause, les autorités ont laissé l’impunité faire ses effets. D’autant plus que les douaniers n’ont pas eu le droit d’intervenir.

Une histoire qui se répète

Le Mercredi 13 février 2013, une affaire similaire à celle de l’année dernière se reproduit. Il s’agit de douze kilos de lingots sur un vol Djerba-Nice. Cette affaire est la énième fraude de la marchandise depuis avril 2012. De telles répétitions, en un espace de temps assez limité, ont occasionné aujourd’hui de grands soupçons. Le silence des autorités françaises est douteux comme s’il s’agirait d’une affaire d’Etat.

132022_zine-el-abidine-ben-ali-devant-le-parlement-tunisien-le-12-novembre-2009

Ben Ali lors de son procès

Selon les rumeurs, ces ors appartiennent à Ben Ali, l’ex Président de la Tunisie. Depuis sa chute, l’or provenant de la Tunisie passent librement en France, soit disons à l’insu de l’autorité.

On suspecte la fuite de la famille Ben Ali avec une tonne et demi d’or, soit une valeur de 45 millions d’euros étant donné que les autorités européennes ont bloqué les avoirs de l’équipe de l’ex-Président. Le 17 Janvier, le butin pris par la femme de Ben Ali provient de la banque centrale de Tunisie. Or le trafic de lingots tombe à la même date. Une coïncidence ou un signe ?

Une circulation libre, sans protocole

Il faut dire que des milliers de lingots  sont passés de Tunisie à France sans aucun scandale jusqu’à ce mercredi. Aussi, la crédibilité de la règlementation française est remise en question tandis qu’en Tunisie, il n’y a eu aucun écho. La question qui se pose est de comprendre les raisons pour lesquelles ces transferts d’or sont classés prohibés.

Ben-Ali-Or

Selon la loi indique,tout transfert supérieur ou égal à 10 000 euros devrait être déclaré. Pourtant depuis juin 2007,  les transferts de lingots d’or, de pièces d’or et d’argent sur le marché officiel ne sont plus déclarés à moins qu’il s’agisse d’une exportation de produit en dehors de l’Union Européenne.

Le transport de lingot est donc légal même sans contrôle, à condition d’être déclaré. Mais dans cette affaire, aucun « passeur » n’est venu signaler le port d’ors.

Où ont-ils donc atterrit ? Qui est ce qui a pu bénéficier de cet or tunisien ? Une question qui reste sans réponse jusqu’à maintenant.

Poster un commentaire