Bijoux en or : la reprise des demandes

21 février 2015 Aucun Commentaire »
Bijoux en or : la reprise des demandes

Les Indiens affectionnent de nouveau les bijoux en or, au point d’atteindre de nouveaux pics en matière de demande. La demande nette mondiale, quant à elle est aujourd’hui, à la moitié des niveaux d’avant crise. En effet, la demande pour les bijoux en or continue à progresser en 2014 avec le quatrième trimestre le plus fort enregistré depuis 2007. En revanche, la demande brute a reculé d’un cinquième de sa valeur tout au long de l’année selon Wordl Gold Council dans son rapport intitulé Gold Demand Trends.

Les bijoux en or, de nouveau appréciés

Bien que les prix bas de 2014 incitaient les gens à vendre leurs objets en or contre des espèces, la demande nette de bijoux s’est maintenue proche du pic de six ans de 2013. Après la grande chute de 2013, il était évident que l’année d’après allait être une année difficile pour la joaillerie. Si la demande Indienne a augmenté de 8% en 2014 (en savoir plus) pour atteindre 622 tonnes, celle de la Chine a chuté d’un tiers par rapport à la hausse phénoménale de 2013.

45_Indian_gold_Ring_22K_4669

Dans l’ensemble, la demande chinoise et indienne en bijoux compte 40% de tout l’or vendu aux particuliers dans le monde entier. Grâce à l’amélioration de tendance, la demande américaine pour les bijoux était remarquable où les trois derniers mois de l’année correspondaient au septième trimestre consécutif de gains annualisés. Malgré cela, la demande américaine tout au long de l’année est en retrait de presque deux tiers sur les niveaux d’avant crise.

Ces deux dernières années, la reprise de la demande nette de joaillerie a fait plus de 1.000 tonne due à l’affermissement de la demande de bijoux même si le monde a émergé de la crise. En revanche, les ventes d’or recyclé ont diminué, cela se confirme par la baisse de l’approvisionnement en provenance de la filière des débris d’or.

Poster un commentaire